En découvrant certaines avancées technologiques, on se croirait presque dans un univers de science-fiction. Pourtant, la science a sensiblement évolué ces dernières années au point de fournir une véritable alternative dans des secteurs comme la médecine ou la traduction. Aujourd’hui, médecine et intelligence artificielle semblent être promises à un avenir radieux. Pour le domaine médical, l’intelligence artificielle ne relève plus vraiment de la science-fiction, mais est plutôt devenue réalité du quotidien.

L’intelligence artificielle pour aider les médecins

Aujourd’hui, les États-Unis se positionnent comme le premier pays à exploiter l’intelligence artificielle. Cependant, ils ne sont pas les seuls, car l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), situé en Lorraine a mis en place un programme d’aide à la prise de décision pour les médecins, surtout les médecins oncologues. En effet, d’après les différentes recherches effectuées, un oncologue est capable d’appréhender une dizaine de parcours d’étudiants. Pour la machine, elle peut intégrer plusieurs dizaines d’années de prise en charge.

Il faut dire que l’année dernière, Google avait lancé un système d’intelligence artificielle plus connu sous le nom de Show and Tell dont le but était de classifier plus de 130.000 images médicales. Le résultat est sans appel : il était possible de détecter plus de 90% des taches bénignes sur la peau. Un taux largement supérieur à celui des dermatologues qui s’établit à 76%.

L’intelligence artificielle, une nette avancée dans les diagnostics

Avec l’avancée de l’intelligence artificielle dans la médecine, les diagnostics médicaux sont beaucoup plus précis. En effet, il s’agit d’un outil qui va permettre de mieux prendre en charge le diagnostic tout en bénéficiant de ses nombreux avantages en termes de recherche en laboratoire. Imaginez seulement un logiciel de Select Informatique capable de conserver pendant longtemps des données liées au gène ou aux symptômes durant le diagnostic.

L’intelligence artificielle : quid de l’éthique et des responsabilités

C’est sans doute la plus grande interrogation concernant l’IA dans le domaine de la médecine. En effet, l’intelligence artificielle va être pour les soignants un simple outil d’aide et la décision finale sera sans doute prise par le médecin. Ce qui laisse entendre que l’intelligence artificielle sera pour le médecin un simple outil d’aide à la décision. Dès lors, en cas d’erreur dans le diagnostic, le praticien sera désigné comme responsable. À noter que cette question n’est pas nouvelle, car l’intelligence artificielle est souvent accusée de vouloir remplacer les médecins.